Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Information ou Communication
  • : Jean-Paul Busnel, journaliste et éditorialiste, aujourd'hui intervenant-professeur auprès de grandes écoles, notamment SciencesCom, Centrale, Audencia, EAC, et par ailleurs consultant/expert pour les entreprises, porte un oeil critique sur l'actualité
  • Contact

Citation du jour

sas_titre-1.jpg- Tout Etat libre où les grandes crises n'ont pas été prévues est à chaque orage  en danger de périr.

.

Jean-Jacques ROUSSEAU

Agenda

 

 

Archives

9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 12:53

« Fumer » va devenir « prohibitif » aux Etats-Unis. Bientôt, il ne restera plus un seul espace de « liberté » aux accros de l’herbe à Nicot. Ni au travail, ni dans les lieux publics, ni en voiture et ni même, parfois, chez eux. De plus en plus de complexes résidentiels demandent en effet à leur locataires de signer un contrat affirmant non seulement qu’ils ne sont pas fumeurs, mais aussi qu’ils ne recevront pas de fumeurs chez eux. Enfin, dans plusieurs Etats, comme la Louisiane, l’Arkansas et le Texas, il est strictement interdit de fumer en voiture lorsque l’on transporte des enfants de moins de six ans. Et, pour faire bonne mesure, la « chasse aux fumeurs » est désormais ouverte aux portes des entreprises comme en Ohio où les autorités recommandent de ne pas fumer à moins de six mètres d’une entrée d’immeuble ou d’un porche d’hôtel. Et ces dernières sont encore plus restrictives dans l’Etat de Washington.

La santé a changé de camp. Elle vit « retranché ». Car ce n’est pas tant les fumeurs que l’on veut protéger contre leur gré, ce sont les autres, « victimes » passives d’un « vice » qu’ils n’ont ni désiré et encore moins mérité. La société semble désormais avoir compris qu’elle n’arrivera pas à convaincre les derniers irréductibles, ces descendants des Indiens qui se servaient du tabac comme calmant. Même à coups de patchs gratuits, d’incitations monétaires ou de pâtes à mâcher. Aussi, si elle veut bien les laisser se condamner à leur triste sort, elle a pris le parti de protéger ceux qui n’y sont pour rien et qui deviennent, au fil des temps, de plus en plus nombreux.

Alors, elle protège, elle surprotège pour ne rien avoir à se reprocher ou à se faire reprocher. Elle se met en quête de tout réglementer, l’air que l’on respire comme l’air que l’on aspire. Les friteuses n’ont qu’à bien se tenir, tout comme les cheminées d’entreprise. Le droit à l’oxygène devient « constitutionnel ». Et l’intolérance s’érige en système de pensée et d’action. Reste à savoir où l’on va parquer les « contrevenants ». Car, à force de tous les priver d’espace, on se dirige forcément vers ce « meilleur des mondes » qui nous obligera bien un jour à tous… circuler masqués.

Partager cet article

Repost 0
Published by le blog-notes de Jean-Paul Busnel - dans jpbusnel
commenter cet article

commentaires