Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Information ou Communication
  • : Jean-Paul Busnel, journaliste et éditorialiste, aujourd'hui intervenant-professeur auprès de grandes écoles, notamment SciencesCom, Centrale, Audencia, EAC, et par ailleurs consultant/expert pour les entreprises, porte un oeil critique sur l'actualité
  • Contact

Citation du jour

sas_titre-1.jpg- Tout Etat libre où les grandes crises n'ont pas été prévues est à chaque orage  en danger de périr.

.

Jean-Jacques ROUSSEAU

Agenda

 

 

Archives

11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 11:41

La Turquie fait de la résistance. Et Bruxelles ne sait plus sur quel pied danser. Mais ce qui pourrait être une chanson de Jacques Brel tourne aujourd’hui à la querelle sans fin. Et à la tragi-comédie d’un processus d’adhésion à l’Union européenne qui n’en est pas vraiment un et qui promet de s’éterniser au fil des ans. Ce matin, les ministres européens des Affaires étrangères vont tenter de nouveau de trouver un accord sur les « sanctions » à imposer à la Turquie pour son intransigeance vis-à-vis de Chypre. Les « 25 » cherchent en fait la bonne formule pour punir la Turquie sans en avoir l’air. Par une sorte de mesure spectaculaire mais indolore, exemplaire mais peu contraignante. Il s’agit donc en l’espèce de ne pas décevoir, ni de désespérer, ni même de condamner ou d’exiger. Pour, on ne sait, quel intérêt supérieur.

Ainsi, alors même qu’elle devrait être d’une rigueur totale quant aux conditions d’entrée en son sein, l’Europe semble chercher, elle-même, ce qui n’est pas le moindre des paradoxes, une « porte de sortie » pour la Turquie. Une « excuse » permanente qui laisse un de ses membres éventuels ne pas respecter la forme et le fond des traités. Alors même que le fait pour la Turquie de toujours refuser de mettre en œuvre le protocole d’Ankara, signé en 2005, qui lui impose d’ouvrir ses ports et aéroports aux chypriotes grecs, devrait l’exclure définitivement. Sans autre forme de procès.

L’Union européenne perd chaque jour un peu plus de sa crédibilité parce qu’elle étreint mal ce qu’elle veut trop embrasser. Trop soucieuse d’être aussi grosse que le bœuf américain, elle n’est qu’une grenouille en passe d’exploser. Car elle ne maîtrise plus grand-chose aujourd’hui. Ni ses contours, ni son avenir. Prête à bien des exceptions, sur les libertés et les compétences comme sur la géographie. L’Europe fait en réalité la démonstration quotidienne qu’elle est à réinventer et à reconstruire. Ce qu’un référendum nous avait déjà appris et que l’on a parfois, par on ne sait quel mystère, tendance à oublier et à ne pas… respecter.

Partager cet article

Repost 0
Published by le blog-notes de Jean-Paul Busnel - dans jpbusnel
commenter cet article

commentaires