Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Information ou Communication
  • : Jean-Paul Busnel, journaliste et éditorialiste, aujourd'hui intervenant-professeur auprès de grandes écoles, notamment SciencesCom, Centrale, Audencia, EAC, et par ailleurs consultant/expert pour les entreprises, porte un oeil critique sur l'actualité
  • Contact

Citation du jour

sas_titre-1.jpg- Tout Etat libre où les grandes crises n'ont pas été prévues est à chaque orage  en danger de périr.

.

Jean-Jacques ROUSSEAU

Agenda

 

 

Archives

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 11:05

L'affaire EADS est "exemplaire" en ce qui concerne la mauvaise gestion de crise. On peut en effet très longuement s'interroger sur cette stratégie du silence employée quand plus d'un millier de cadres et une vingtaine de dirigeants sont mis en accusation publiquement.  Ne rien dire, et, dans cette affaire, rien n'a vraiment été dit, c'est accréditer l'accusation de délits d'initiés et faire accroire que nombre de dirigeants se sont remplis les poches à bon compte, c'est-à-dire sur le dos de la Caisse des Dépôts et, en final, sur le dos des contribuables. Dès lors, toutes les rumeurs vont bon train et la "chasse à l'homme cupide" ne fait que commencer. Avec son lot d'injustices et de diffamations.

Louis Gallois a bien essayé, la semaine dernière, d'utliser la formule du "déplacement latéral" pour rappeler que cette affaire n'enlevait rien aux qualités du nouvel Airbus A-380 et qu'elle ne pouvait entâcher la haute technicité de l'entreprise. Mais, à trop tarder à s'exprimer,  la société a laissé une suspicion généralisée "condamner" durablement la gouvernance du groupe dans son ensemble ainsi que l'utilisation massive des stocks-options.

Arnaud Lagardère, trop longtemps silencieux lui aussi, affirme qu'il avait informé le gouvernement d'alors, dès janvier 2006, de son intention de vendre une partie de son capital. C'est sans doute vrai, mais on a du mal à le suivre complètement quand il certifie n'avoir été informé des retards de livraison de l'avion qu'en juin de la même année. Ou alors, cela voudrait dire qu'il est non seulement mal conseillé, mais aussi très mal secondé. Bref, que l'argent de ses actionnaires est entre de mauvaises mains. Enfin, une telle affirmation laisserait supposer également qu'Airbus industrie est géré "à la petite semaine" et que l'on s'est subitement aperçu en quatre mois que le programme opérationnel subirait un retard de.... 18 mois. Ce qui n'est pas crédible.

Arnaud Lagardère pourrait, s'il le voulait, sortir de cette affaire par la grande porte. En rendant par exemple les 700 millions d'euros de plus-values que cette vente opportune lui a laissés. mais le fera-t-il volontairement ou y sera-t-il contraint ?

L'homme d'affaires a, en tout cas, tenté hier, dans "le Journal du Dimanche", de "déplacer" la crise sur le terrain politique. Il a en effet, directement ou indirectement, mis en cause l'ancien Premier ministre,. Dominique de Villepin, qui a assuré n'avoir jamais été saisi de l'opération. Or l'on sait aujourd'hui que Matignon avait suivi toute l'opération et que de nombreux "mémos" avaient été échangés.

La crise est donc loin d'être terminée. même si cette semaine on parlera sans doute plus de la livraison du nouvel Airbus, véritable prouesse technique, à Singapore Airlines que des malversations de certains dirigeants.

Il reste aussi que le gouvernement devra rapidement réformer l'utilsation des stocks-options et rendre la "formule"  plus vertueuse. C'est possible de deux façons : d'abord en imposant des cotisations sociales sur leurs revenus et, ensuite, en interdisant leur revente par un dirigeant en exercice, un peu comme cette épargne salariale dont l'on ne peut disposer qu'en cas de démission, mariage, naissance ou décès.

Jean-Paul BUSNEL

Mots-clés : Louis Gallois, EADS, Arnaud Lagardère, Airbus, Communication de crise, expertise, Jean-Paul Busnel, SciencesCom, communication, crise, journal, Singapore Airlines, consultant, expert, dominique de Villepin, Etat.

Partager cet article

Repost 0
Published by La crise n'est pas une fatalité - dans jpbusnel
commenter cet article

commentaires